Entreprises Idf » Loisirs » Focus sur la réglementation maritime relative à la pratique du canoë-kayakFocus sur la réglementation maritime relative à la pratique du canoë-kayak

Focus sur la réglementation maritime relative à la pratique du canoë-kayak

Bien que vous soyez libre d’aller où vous voulez, de voir ce que vous voulez et de pagayer dans le style que vous préférez, il est très important pour votre sécurité de respecter les règles et règlements locaux en matière de canoe-kayak. Bien qu’il s’agisse d’un sport très accessible, le canoe-kayak reste une embarcation soumise aux règles de la navigation de plaisance. Voici les règles que vous devez connaître afin de pouvoir pagayer en toute sécurité !

Règles sur les embarcations

Si votre kayak gonflable ou rigide fait moins de 3,5 mètres de long, il est classé parmi les embarcations de plage. De ce fait, vous ne devez pas vous éloigner à plus de 300 mètres du rivage. De plus, les experts recommandent de porter un équipement pour la flottabilité afin de pallier les mauvaises surprises.

Si vous avez un kayak rigide ou un kayak gonflable avec au moins 2 chambres à air séparées, qui mesure plus de 3,50 mètres de long et qui est certifié « apte à la mer » par le fabricant, vous avez le droit d’en faire usage et de parcourir jusqu’à 3 km de la côte. Etant donné que la distance est assez longue, vous devez absolument avoir des équipements de sécurité tels que :

  • un gilet de sauvetage conforme aux normes européennes pour chaque personne à bord.
  • une corde d’amarrage dotée d’un mousqueton. Elle doit être plus longue que votre embarcation.
  • une pagaie de rechange
  • une écope attachée au bateau ou une pompe de cale
  • un crochet de remorquage
  • une ligne de jet
  • un dispositif de signalisation lumineux

Règles de navigation en eaux abritées

Certains plans d’eau comme les eaux abrités sont régis par des réglementations particulières. Lorsque vous faites du canoe-kayak, vous n’avez pas le droit de pagayer dans les zones de baignade et parmi les baigneurs également, car cela peut avoir des conséquences graves. Vous n’avez également pas le droit de traverser le chemin de chenaux d’entrée et de sortir des ports. Ces zones sont généralement balisées par des bouées rouges cylindriques à droite et des bouées vertes coniques sur la partie gauche. Enfin , il est formellement interdit de croiser la route des navires qui sont limités dans leur capacité de manœuvre. Pour plus de précautions, emportez votre smartphone avec vous afin de vous puissiez prévenir les secours en cas de problème ou de danger.

Règles de navigation en kayak

Tout comme sur les routes, il existe des règles de navigation spécifiques pour les bateaux et les autres navires de plaisance.

La priorité de passage en mer

En mer, les navires limités dans leur capacité de manœuvre ont toujours la priorité. En canoe-kayak, vous ne serez prioritaire que si vous êtes à côté d’un bateau moteur dont la manœuvrabilité n’est pas limitée. Il est préférable de vous tenir à l’écart des voiliers qui ont une manœuvrabilité inférieure à la vôtre.

La priorité de passage sur une rivière

Sur la rivière et dans les eaux abritées, le canoe-kayak est considéré comme une petite embarcation. C’est pour cette raison qu’il doit laisser le passage à toute embarcation de plus de 15 m. Il peut s’agir de péniche ou de bateau de croisière. Comme dans le cas précédent, les voiliers seront prioritaires tandis que les bateaux à moteur de moins de 15 m de long doivent effectuer une manœuvre pour ne pas vous gêner.

La priorité de passage entre deux kayaks

Si deux canoe-kayak se trouvent côte à côte, il faut donner la priorité à celui qui se trouve à droite. Si vous vous trouvez face à face, vous devez passer à droite de l’autre canoe. Les règles sont similaires à la conduite sur route.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*