Entreprises Idf » Astuces » Ballon thermodynamique : avantages, critères de choix et prixmaison-chauffé

Ballon thermodynamique : avantages, critères de choix et prix

L’homme a toujours eu le souci du confort, raison pour laquelle il s’entoure d’objets ainsi que de matériels capables de répondre à ce besoin. Si le climatiseur a été inventé pour se prémunir de la chaleur étouffante de l’été, le chauffe-eau est essentiel en hiver. Il existe désormais toutes sortes d’équipements produisant de l’eau chaude, mais rien ne vaut la performance d’un ballon thermodynamique. Un chauffe-eau d’eau chaude sanitaire dont la particularité réside dans sa composition : il intègre une pompe à chaleur, en plus d’une résistance électrique. Zoom sur ce produit innovant et efficace.

 

Les avantages d’un ballon thermodynamique

Un ballon thermodynamique détient de nombreux avantages :

  • Écologique : grâce à son mode de fonctionnement qui utilise l’air ambiant, il permet d’économiser 600 litres d’eau par jour. A contrario d’une pompe à chaleur classique, ce type de chauffe-eau ne rejette aucun dioxyde de carbone dans l’air. En optant pour un ballon thermodynamique, vous faites donc le choix de préserver l’environnement, tout en assurant votre confort ;
  • Économique : installer un chauffe-eau thermodynamique permet de réaliser plus de 70 % d’économie sur votre facture énergétique mensuelle. Investir dans cet appareil sera donc rentable à long terme, surtout pour les grandes résidences. D’ailleurs, vous pouvez bénéficier d’aides financières non-négligeables (MaPrimeRénov ou Primes energie) de la part de l’État en respectant quelques consignes dont celle de faire appel à un chauffagiste agrée pour l’installation ;
  • Technique : ce dispositif est idéal pour les familles nombreuses, car il est réglable et programmable en adéquation avec les besoins de la famille.

Attention, ne jamais laisser le dispositif à la portée des enfants.

Les critères de choix

La sélection d’un chauffe-eau thermodynamique respecte certains critères, dont :

  • Le type de logement : il est à noter qu’un ballon thermodynamique est incompatible avec la vie en appartement. En effet, la majorité des maisons individuelles sont déjà munies de chauffages centraux qui répondent aux besoins en matière d’eau chaude. Si c’est votre cas, investissez plutôt dans un appareil à condensation ;
  • Le nombre de personnes : l’achat d’un chauffe-eau thermodynamique doit se faire en ayant une parfaite connaissance de la demande journalière en eau chaude. Si le besoin ne dépasse pas les 300 litres/jour, la rentabilité est impossible. Heureusement, depuis 2018, de nouveaux modèles – plus petits – permettent de satisfaire cette catégorie de consommateurs ;
  • La COP : c’est le coefficient de performance. Il détermine la consommation en kWh du ballon. Par exemple, un chauffe-eau thermodynamique affichant un Cop de 3 consomme en moyenne 1 kWh d’électricité pour 3 kWh de chaleur (un bon résultat) ;
  • Le lieu d’installation : étant donné que cet équipement prélève l’air ambiant pour fonctionner, il transforme la pièce où il est installé en chambre froide. Il est donc nécessaire de choisir son lieu d’installation avec soin. Le mieux reste un local inhabité et éloigné des pièces d’habitation comme le garage ;
  • La région : ce ballon est parfait pour les régions avec un écart de température minime. Si vous vivez dans une région où la température change constamment, sa performance pourra en être impactée ;
  • Les heures d’utilisation : choisissez de l’utiliser durant les heures creuses et la nuit ;
  • Le niveau sonore : ce type de chauffe-eau fait du bruit, ne l’installez pas près des chambres ;
  • La marque : de nombreuses marques commercialisent des ballons thermodynamiques, mais les plus en vogue restent les modèles européens.

Le prix d’un ballon thermodynamique

En moyenne, un ballon thermodynamique coûte 7 000 à 11 000 €, selon la performance. Pour bénéficier d’un prix plus compétitif, rendez-vous sur Internet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*