Entreprises Idf » Astuces » Comment choisir une machine à aléser ?Comment choisir une machine à aléser ?

Comment choisir une machine à aléser ?

Les travaux d’usinage nécessitent l’usage de bon matériel. Figure parmi ces outils : la machine à aléser. L’aléseuse joue un rôle important dans le domaine de la production et de l’industrie de l’ingénierie. Pour l’achat d’une machine à aléser, ne vous fiez pas uniquement à la marque ou au pays de provenance. Comment choisir une machine à aléser ? Les réponses dans cet article.

Qu’est-ce qu’une machine à aléser ?

La machine à aléser, aussi appelée « aléseuse » est un appareil qui sert à confectionner des pièces cylindriques et creuses. Son rôle est donc de façonner la surface interne des cylindres afin d’obtenir des pièces métalliques. Toutefois, l’aléseuse est un équipement polyvalent permettant une multitude de prestations :

  • L’alésage ;
  • Le fraisage cylindrique et de face ;
  • Le perçage des débouchants et des trous de borgnes ;
  • Le lamage ;
  • Le tourillonnage ;
  • Le surfaçage ;
  • Les trous de centrage ;
  • Le filetage externe ou interne.

Quels types de machines à aléser choisir ?

Le choix dépendra toujours du type de travaux et des finitions à réaliser. Pour le travail d’une pièce moyenne, voire petite, une aléseuse simple suffira amplement. Cette dernière est facile à manipuler même pour un novice. Pour un usage professionnel : l’utilisation d’une aléseuse-fraiseuse de chez TESTE est nécessaire. Pour faciliter votre choix, sachez qu’il existe 3 types d’aléseuses sur le marché :

  • L’horizontale : elle peut traiter des éléments allant d’une centaine de kilos à plusieurs tonnes et est utilisée pour les ébauches et les pièces de grande taille ;
  • La verticale ;
  • Celle à gabarit : elle est utilisée dans la confection de pièces nécessitant de la précision et de la finesse ;
  • La diamantée : elle est appréciée pour les productions à petite échelle, car elle est dotée d’une commande manuelle ou semi-automatique ;
  • La CNC : les travaux sont contrôlés par ordinateur avec programme intégré.

Quels critères prendre en compte?

Avant de vous procurer une machine à aléser, tenez compte de ces quelques critères. Ils vous sauront d’une grande aide pour sélectionner la machine à adopter :

  • Le type de goujures : il en existe 2, la droite et l’hélicoïdale ;
  • Le type de queue : la queue cylindrique, la queue cylindrique à carré d’entraînement ou la queue cône morse ;
  • La matière : la plupart des machines à aléser sont dotées d’alésoir en acier rapide supérieur ou HSS. Optez pour ce dernier, car il est réputé pour sa dureté et sa capacité à tenir jusqu’à 600°C ;
  • Les paramètres de coupe : pour en connaître les limites, renseignez-vous sur les vitesses de coupe de l’appareil ;
  • Les normes : sachez qu’il existe une norme pour chaque type.

Quels sont les principales caractéristiques techniques d’une aléseuse ?

Assurez-vous de savoir pour quelles fonctions va vous servir l’aléseuse. Pour ce faire, prêtez attention à la liste de caractéristiques ci-dessous :

  • La puissance du moteur : primordiale car elle affecte la vitesse et la puissance de l’usinage ;
  • Le poids maximum de la pièce à travailler ;
  • La dimension de la machine : pensez à la taille de la pièce dans laquelle vous comptez installer votre machine. Voyez au préalable sa hauteur, sa longueur et sa largeur ;
  • Le diamètre du trou de forage : ce diamètre dépend du type de machine à aléser. Pour une aléseuse horizontale, elle est comprise entre 320 et 530 millimètres ;
  • Le poids de la machine ;
  • Le diamètre de la broche d’alésage ;
  • Les dimensions de la surface de travail de la table.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*