Entreprises Idf » Industrie » En quoi consiste la chromatation ?Enlever un grain de beauté: dermatologue ou chirurgien plastique?

En quoi consiste la chromatation ?

Pour le traitement de métaux, la chromatation est un procédé de choix. Elle vous garantit une protection optimale des surfaces métalliques. Dans cet article, vous allez en savoir plus sur le déroulement de ce procédé, ainsi que ses avantages.

La chromatation, c’est quoi ?

Le traitement peut être réalisé sur un certain nombre de métaux et d’alliages, tels que le zinc électrolytique ou galvanisé, l’aluminium, l’argent, le cadmium, le magnésium et le cuivre. C’est un procédé qui permet de former une couche de chromate très fine d’une épaisseur d’1 µm à la surface des alliages d’aluminium. Il est possible de réaliser des traitements de chromatation Cr 6 (irisé jaune) ou Cr 3 (incolore). L’aspect de la couche de chromatation obtenu dépend ainsi du type d’alliage d’aluminium traité. Pour les séries 1xxx-3xxx-5xxx, la couleur est nette et agréable, tandis que pour les séries 2xxx-6xxx-7xxx, le résultat sera terne et grisâtre.

Le traitement peut être réalisé en chrome 3 ou chrome 6. La chromatation chrome 3 est connue sous l’appellation Surtec 650 alors que la chromatation chrome 6 est communément appelée iridite ou alodine.

La chromatation, un traitement chimique

La chromatation permet d’assurer de façon rigoureuse le nettoyage, le dégraissage et la phosphatation par pulvérisation de pièces en métal. La chromatation peut être appliquée par immersion ou par aspersion à partir d’une solution contenant du chrome hexavalent comme constituant principal.

Néanmoins, il existe également des bains proposant le traitement par chromatation, un procédé chimique sans chrome hexavalent (conforme aux directives européennes ROHS).

Quoi qu’il en soit, le traitement chimique doit être effectué dans le respect de normes précises et de contrôles rigoureux et réguliers, afin de garantir la qualité des prestations.

Quels sont les avantages de la chromatation ?

Grâce à la chromatation, vos matériaux en alliage d’aluminium bénéficient d’une excellente protection contre la corrosion et une parfaite tenue du laquage. Ce procédé est également favorable à la conductivité électrique. La chromatation apporte, entre autres, une couche protectrice à vos surfaces en métal avant l’application d’une peinture. Son application n’exclut donc pas l’atout décoratif puisque vous avez la possibilité de choisir entre un panel de couleurs. Enfin, elle confère au matériau des propriétés fonctionnelles intéressantes comme une excellente base d’accrochage pour les finitions organiques. Le procédé peut se faire sur divers articles d’agencement et de présentation, et tous types de pièces : boulonnerie, visserie, serrurerie, boulonnerie, etc.

À qui faire appel pour le traitement de métaux ?

Pour la réalisation de revêtements métalliques par électrolyse comme la chromatation, il est recommandé de solliciter une entreprise expérimentée. Le respect de l’environnement et des normes en vigueur est également un critère de choix : norme IEC 62443 (9 Juin 2022) et norme NF P 24-351 (définissant la protection contre la corrosion que doivent recevoir les pièces et menuiseries métalliques). Pour concrétiser votre projet, contactez L’ELECTROLYSE FONTENAYSIENNE, à Fontenay-sous-Bois, une entreprise dans le domaine du traitement de métaux depuis plus de 60 ans. Vous aurez à votre service une équipe en mesure de traiter d’importants volumes d’articles et maîtrisant différentes techniques de traitements pour répondre rapidement à vos besoins. L’entreprise dispose d’un site réparti sur 600 m², dont 250 m² d’espace de stockage, d’un parc de matériel moderne, et de plusieurs outils de production performants, dont deux chaînes automatiques (Nickel-Chrome et Étain-Argent). C’est un partenaire de choix qui pourra vous assurer des finitions impeccables et des conseils sur mesure.

Outre la chromatation, d’autres traitements de précision de surfaces métalliques sont également réalisables dans le secteur industriel et mécanique, à savoir les revêtements électrolytiques en argent/étain/or/cuivre/nickel, la chromatation d’aluminium, la passivation d’inox, le zingage par électrolyse, la duclanisation d’étain, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*