Entreprises Idf » Industrie » La grenailleuse : le matériel incontournable des industriels et des constructeurstraitement de surface

La grenailleuse : le matériel incontournable des industriels et des constructeurs

Avant de travailler sur une surface, le professionnel doit d’abord procéder au traitement de celle-ci en vue d’une amélioration de son aspect. Selon les besoins et le rendu souhaité, il peut utiliser diverses techniques. À  côté du sablage, du ponçage, du rabotage, du microbillage, de l’hydrogommage, de l’aérogommage…, il y a aussi le grenaillage. Recourir à ce procédé implique l’utilisation d’une grenailleuse. Comment fonctionne ce matériel ? Quels avantages peut-on tirer du grenaillage ? Quels points considérer lors de cette technique ?

En quoi consiste le grenaillage ?

Le grenaillage est l’une des techniques de décapage de surface couramment utilisées par les industriels. Il consiste généralement à projeter, à grande vitesse, des billes sur la surface d’un objet afin d’engendrer un éclatement du revêtement par points.

Ce procédé peut être réalisé sur tous types de support notamment sur :

  • le béton : décrassage et dégommage, création d’une rugosité et d’un profil, décapage de résines et de peinture… ;
  • les asphaltes et les enrobés : enlèvement de signalisation horizontale, apport d’adhérence sur des zones glissantes, dégommage de revêtements pollués… ;
  • le carrelage : apport de rugosité ;
  • le métal : amélioration des qualités techniques des surfaces.

Pourquoi est-ce avantageux de recourir au grenaillage ?

Comparé aux autres techniques de traitement de surface, le grenaillage offre un rendu plus satisfaisant sur le support. Par exemple, sur le métal, elle permet de refermer les fissures invisibles à l’œil nu qui sont souvent dues à la pression interne. Celles-ci provoquent un problème d’étanchéité lorsqu’elles ne sont pas traitées. Ainsi, le grenaillage est la meilleure méthode pour lutter contre la corrosion du métal.

Par ailleurs, cette méthode reste la meilleure pour faire face aux rouilles et pour protéger le métal contre certaines substances telles que le sel, les graisses, les poussières, etc. Les industriels l’appliquent souvent sur l’acier, la fonte et le bronze. On rencontre fréquemment la technique de grenaillage dans les industries de transport : chantiers navals, automobile, aéronautique… précisément dans le traitement de pièces moteurs et des pièces mécaniques.

Autres avantages considérables : le grenaillage est une technique souple, rapide et propre.

Qu’est-ce qu’une grenailleuse et comment fonctionne-t-elle ?

La grenailleuse est l’appareil utilisé par les industriels et les constructeurs pour effectuer la grenaillage. Elle est composée d’une cabine équipée de buses de projections dirigées vers l’intérieur. Elle utilise comme abrasifs des billes en verre, en acier ou en céramique qu’on appelle « les grenailles ». Ces derniers sont projetés à l’intérieur d’un caisson blindé fermé, fabriqué en acier. Puis, ils sont recueillis par un bac avec les impuretés et les poussières avant le recyclage. Après filtration, les billes sont acheminées vers la trémie d’alimentation.

La propulsion des billes s’effectue grâce à une ou plusieurs turbines qui tournent à grande vitesse. C’est ce qui va déterminer l’intensité, la vitesse et l’orientation du jet des billes.

Il existe deux procédés de projection :

  • la projection mécanique dans laquelle on utilise des abrasifs arrondis ;
  • et la projection pneumatique où on se sert d’abrasifs angulaires.

Qu’est-ce qu’il faut tenir compte lors d’un grenaillage ?

Plusieurs facteurs sont à considérer pour obtenir le résultat souhaité lors d’un grenaillage :

  • la nature de la surface à traiter ;
  • la nature et la taille des grenailles ;
  • le débit et la vitesse de la projection ;
  • la direction du jet.

La puissance et la performance de la grenailleuse entrent également en jeu. C’est pourquoi il est important de bien la choisir. Telle que pour une cabine de sablage, il faut opter pour un modèle de grenailleuse qui peut convenir à la nature des pièces à traiter, à la quantité à produire et au degré de finition voulue.

Pour savoir quel appareil est le plus adapté à une activité, il est nécessaire de demander conseil auprès d’un professionnel comme FRANCE MAINTENANCE SABLAGE. En plus d’être un spécialiste en entretien de grenailleuse et d’autres matériels de sablage, cette entreprise commercialise également des pièces de rechange. 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*