Entreprises Idf » Loisirs » Comment créer son jardin comestible ?

Comment créer son jardin comestible ?

Avoir un jardin bien aménagé est très agréable et très décoratif pour votre foyer. Mais avoir un jardin où vous pouvez cultiver des aliments comestibles est encore mieux, c’est ce qu’on appelle jardin comestible. Vous avez peut-être déjà entendu ce terme quelque part, ou peut-être que c’est la première fois. Quoi qu’il en soit, dans cet article, vous trouverez tous les points importants à connaître sur le jardin comestible : principe, avantages, création, etc.

Le principe du jardin comestible

Avant tout, il est important que vous sachiez ce qu’est exactement le jardin comestible. Également connu sous le terme « foodscaping », le jardin comestible est un jardin où les plantes d’ornement sont remplacées par des plantes comestibles. Le principe est donc de créer un espace vert où vous pouvez cultiver des fruits et des légumes de saison, des aromatiques et même des fleurs comestibles. En aménageant ce type de jardin, vous avez la chance de créer un environnement écologique tout en produisant des aliments bios et bien frais lors de la consommation. Pour créer au plus votre jardin comestible, contactez un paysagiste professionnel.

Les plantes comestibles à cultiver dans un jardin comestible

Vous pouvez planter, dans votre jardin comestible, plusieurs types de plantes comestibles, en voici quelques exemples :

– Légumes : carotte, courgette, blette, haricot, choux (rouge, blanc, …), artichaut, etc.

Arbres et arbustes fruitiers : framboisier, figuier, fraisier, cerisier, vigne, myrtille, pommier nain.

Plantes aromatiques : romarin, angélique, citronnelle, menthe, thym, etc.

Fleurs comestibles : hibiscus, bourrache, fleurs de courges, capucine, lavande, etc.

Bien organiser un jardin comestible

Il existe plusieurs points à connaître pour aménager votre jardin comestible. La plupart du temps, les gens pensent qu’un jardin comestible a besoin d’un grand espace alors que ce n’est pas forcément le cas. En effet, la clé d’un jardin comestible réussi est une bonne organisation. Un petit espace pour placer les pots vous suffira. La première étape que vous devez prendre en compte, c’est l’observation de votre terrain. Il est important d’observer et de connaître la nature de votre espace. Observez sa capacité d’absorber de l’eau, sa texture, la morphologie du sol, son exposition au soleil, etc. Vous devez tout savoir sur le sol où vous allez travailler.

Une fois que vous aviez étudié votre terrain, la deuxième étape est la définition d’un plan. Sur un petit terrain, vous pouvez choisir les strates et les étages. Laissez votre imagination prendre place pour s’occuper du design de votre paysage extérieur. Veillez tout simplement à ne pas mélanger les plantes. Mettez les légumes et les fleurs comestibles dans des places différentes. N’oubliez pas non plus d’installer des haies pour protéger vos plantes contre le vent.

La dernière étape est la plantation. L’idéal pour les fruits et les légumes est d’être plantés au sol. Concernant les aromatisants et les fleurs comestibles, vous pouvez toujours les planter dans des pots. Toutefois, l’utilisation des pots n’est pas nécessaire si vous construisez des petites étagères pour planter chaque variété de plantes comestibles.

Les bienfaits de la création d’un jardin comestible

Il existe plusieurs avantages que le jardin comestible peut offrir à vous ainsi qu’à l’environnement. Pour vous, cet aménagement vous permet de créer un endroit de bien-être et de partage. En effet, cela vous permet à vous et à votre famille de faire des activités ensemble, comme le fait de cultiver vos légumes et fruits ensemble. En plus d’être décoratif pour votre jardin extérieur, cet espace vert vous permet de produire et de consommer sain et frais et surtout gratuitement.

Pour l’environnement, le jardin comestible est synonyme de retour au naturel. Vous contribuez à la protection de l’environnement en réduisant l’achat des produits contenants des additifs chimiques. Cela vous permet également d’éviter les gaspillages en consommant localement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*