Entreprises Idf » Astuces » Comment réussir un bon steak végétal ?steak végétal

Comment réussir un bon steak végétal ?

A part les tendances végétariennes et végétaliennes, les effets de la consommation régulière de la viande animale sur l’organisme ne cessent de s’accroître et de s’aggraver. Ainsi, la viande végétale se présente comme une alternative permettant de prévenir les différentes maladies liées à la viande rouge telles que la goutte ou l’hypertension artérielle. Malgré leur goût non habituel, il faut savoir que ces aliments 100 % bio présentent des avantages hygiéniques et sanitaires non négligeables. Voici quelques astuces culinaires pour un délicieux steak végétal.

Le meilleur ingrédient de base

Comme son nom l’indique, un steak végétal est une imitation du steak animal ordinaire dont l’ingrédient de base est d’origine végétal. Selon les goûts, il peut être cuisiné à base de céréales, d’avoine, de champignons, de lentilles, de flocons de riz ou de soja. Cette liste n’est pas exhaustive, car elle dépend de l’ingéniosité culinaire de chacun. Cependant, selon les statistiques, le steak végétal à base de soja est la variante la plus savoureuse. De ce fait, nous choisirons cet ingrédient comme base de notre recette.

La pâte à steak

Pour la réalisation du présent fantasme culinaire végétarien, 100 % bio à base de plantes, il faudra 500g de protéines de soja. Afin de lui donner du goût, un bouillon de légumes doit être mis dans une casserole contenant 150 ml d’eau. Dès la dissolution du bouillon, il faut y verser la protéine de soja. Le feu doit être doux afin que le processus d’hydratation du soja s’effectue convenablement. La pâte à steak est prête lorsque les protéines de soja se gonflent. Toutefois, il faut éviter que la préparation ne sèche.

L’assaisonnement

La saveur de la pâte à steak se définit grâce à un assaisonnement spécifique. Il faut noter que le critère végétal prime pour le choix de chaque élément. Les ingrédients suivants mettront en valeur la pâte à steak :

    • 60 g de betterave mixée, crue ou cuite, pour la coloration ;
    • 100g de haricots rouges mixé ;
    • du sel ;
    • du poivre ;
    • une cuillère à soupe d’huile d’olive ;
    • une oignon rouge à émincer ;
    • une gousse d’ail mixée ;
    • 100 g de tofu fumé. C’est la partie solide du lait de soja caillé. Il relève le goût de la préparation ;
    • 20 g de maïzena permettant de travailler la consistance de la pâte à steak.

Pour réussir cette recette, cet ordre doit être respecté lors de la préparation proprement dite.

La préparation

Les ingrédients d’assaisonnement sont à verser l’un après l’autre selon l’ordre indiqué plus haut. À chaque ajout d’un ingrédient, une macération est requise. Ensuite, il faut laisser mariner la pâte ainsi préparée, au frais, durant 30 minutes afin que les saveurs des différents assaisonnements épousent celles de l’ingrédient principal. Suite à ce délai, on peut former à volonté les steaks selon la largeur et l’épaisseur souhaitée. Le mode de cuisson du steak ainsi constitué se fera en fonction du goût de chacun.

Ainsi, les steaks peuvent être cuits au four ou frits à la poêle. Certaines personnes optent pour une cuisson à la poêle sans huile afin que le goût du steak ne soit pas masqué par la matière grasse. De la même façon, la durée de cuisson dépendra également de la préférence de chacun. Par ailleurs, il est préférable de le présenter chaud, accompagné d’une simple salade et d’une sauce moutarde, à volonté. Les pommes frites constituent également un accompagnement idéal pour cette recette. Il peut également servir de farce lors de la préparation d’ un hamburger végétal fait maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*