Entreprises Idf » Santé » Comment se protéger du cytomégalovirus pendant la grossesse ?

Comment se protéger du cytomégalovirus pendant la grossesse ?

Le cytomégalovirus (CMV) est un membre de la famille des virus de l’herpès, également appelé herpèsvirus humain 5. Il est généralement inoffensif, mais si vous le contractez pendant la grossesse, il peut être très dangereux pour votre bébé. Les tests sanguins positifs pour le CMV sont fréquents chez les femmes enceintes en raison de sa prévalence dans le monde entier. Cependant, il existe de nombreuses mesures que vous pouvez prendre pour vous protéger pendant votre grossesse et après l’accouchement, mais aussi pour vous assurer que votre bébé reste en bonne santé.

Zoom sur le cytomégalovirus

Le cytomégalovirus peut être dévastateur pour votre bébé si vous êtes infectée pendant votre grossesse. Les symptômes sont souvent légers et peuvent inclure la fatigue, une faible fièvre et une éruption cutanée sur la paume des mains et la plante des pieds. Si votre bébé est infecté, on peut diagnostiquer une infection congénitale à CMV. Celle-ci peut entraîner des problèmes de santé graves et permanents, notamment la surdité, la cécité, une déficience intellectuelle et d’autres problèmes neurologiques.

Le risque de contracter ce genre de virus pendant votre grossesse dépend de votre âge, du fait que vous ayez déjà eu le CMV dans le passé et de votre appartenance à un groupe à haut risque. Plus vous êtes jeune, plus le risque de contracter le cytomégalovirus pendant la grossesse est élevé, car votre système immunitaire n’a pas eu l’occasion de produire des anticorps. Si vous avez déjà eu le CMV avant, votre risque est plus faible, mais il est toujours possible que vous le contractiez à nouveau. Si vous appartenez à un groupe à haut risque, votre risque est également plus élevé. En effet, les groupes à haut risque comprennent les personnes qui travaillent avec de jeunes enfants, les travailleurs de la santé et les femmes enceintes souffrant d’une immunodéficience.

Les mesures à prendre pour se protéger du CMV pendant la grossesse

La meilleure façon d’éviter que votre bébé ne contracte le CMV pendant votre grossesse est d’éviter tout contact avec des personnes atteintes de ce virus. Cela inclut les personnes dont le système immunitaire est affaibli et celles qui travaillent avec des enfants dans des crèches. Dans ce dernier cas, informez votre employeur que vous êtes enceinte afin qu’il puisse prendre les précautions nécessaires. Vous pouvez également prendre d’autres mesures, par exemple, en adoptant un régime alimentaire sain, en prenant beaucoup de repos et en faisant régulièrement des exercices. Si votre système immunitaire est affaibli, par exemple si vous êtes séropositive ou si vous recevez une chimiothérapie, vous pouvez demander à votre médecin de vous administrer de l’immunoglobuline, un produit sanguin qui peut vous protéger contre le CMV. Vous pouvez également prendre des médicaments antiviraux pour réduire le risque de transmission du virus à votre bébé.

Les vaccins pour se protéger du CMV pendant la grossesse

Malheureusement, il n’existe pas de vaccin pour prévenir le virus pendant la grossesse. Il est néanmoins important de comprendre les risques associés à la contraction du CMV pendant votre grossesse et de prendre des mesures pour vous protéger. Si vous êtes enceinte, vous pouvez effectuer un test sanguin pour déterminer si vous avez été exposée au cytomégalovirus. Si tel est votre cas, votre médecin surveillera de près la santé de votre bébé afin de détecter tout signe d’infection congénitale à CMV.

Les mesures à prendre pour se protéger du CMV après l’accouchement

Si vous avez été infectée par ce virus pendant votre grossesse, votre bébé a probablement été vacciné contre le CMV (lorsque le test sanguin s’est révélé positif). Votre lait maternel contiendra également des anticorps qui le protégeront. Il est toujours important de bien désinfecter l’environnement de votre bébé, y compris ses jouets, sa literie et ses vêtements.

Vous pouvez également prendre certaines précautions pour réduire le risque de transmettre le CMV à votre bébé après l’accouchement, comme les traitements substitutif d’immunoglobulines. Il est tout de même important d’en discuter avec votre médecin. Vous pouvez également envisager d’attendre la naissance de votre bébé avant de suivre une chimiothérapie. Cela réduira le risque de transmission du CMV.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*