Entreprises Idf » Services à la personne » Maintien à domicile : se faire traiter comme une star sans en être une

Maintien à domicile : se faire traiter comme une star sans en être une

Le vieillissement de la population française explique la croissance exponentielle du nombre de personnes âgées en situation de dépendance. C’est ainsi que les personnes âgées et leurs familles sont confrontées à un dilemme. Le choix est difficile entre opter pour le maintien à domicile ou envoyer la personne dans une maison de retraite. Si les conditions le permettent, le mieux c’est d’opter pour le maintien à domicile. Pas besoin de quitter sa demeure pour profiter d’un accompagnement personnalisé.

Maintien à domicile : qu’est-ce que c’est ?

Le maintien à domicile est un concept adapté aux conditions sanitaires et physiques d’une personne âgée, c’est-à-dire en grave perte d’autonomie. Le principe réside dans le fait de permettre à la personne de rester chez elle tout en bénéficiant de services et d’aides afin de ne pas perturber ses activités dans la vie quotidienne. De ce fait, elle aura accès à des soins médicaux comme il faut et une tierce personne se chargera de veiller à ce que le senior reste en bonne santé. A l’inverse d’une maison de retraite qui consiste à quitter définitivement son logement, le maintien à domicile est le préféré des personnages comme il présente beaucoup plus d’avantages, autant sur le plan physique que psychologique.

Les avantages ne sont pas que physiologiques

Qui n’aimerait pas finir ses jours chez lui ? Tout d’abord, le fait de demeurer dans son propre logement, dans son cadre de vie habituel, est bon pour le moral. La personne âgée, en tant que dépendante, aura toujours cette chance de continuer à vivre comme auparavant et parfois, toujours entourée de sa famille. Cela dit, même ce changement brusque d’environnement social, en quittant son logement pour un établissement d’hébergement collectif pourra engendrer des risques de dépression. En effet, en restant chez elle, elle continuera à vivre comme avant, entourée des mobiliers et des objets qui ont marqué des instants de vie mémorable et, peut de ce fait, conserve tous ses repères.  Le maintien à domicile préserve considérablement le confort matériel, moral et social d’une personne âgée ou d’une personne à mobilité réduite.

Les habitudes ont toujours été importantes

Le meilleur slogan d’une maison de retraite est et sera toujours « l’accueil familial ». Ce qu’ils oublient c’est que les personnes âgées sont très sensibles aux changements. C’est un détail qui peut lourdement désavantager l’option d’une maison de retraite. Entre rester chez soi en profitant d’une assistance personnalisée et intégrer un hébergement collectif en s’adaptant aux conditions de l’institution, au final le choix ne doit pas être compliqué. Il est vrai que l’intervention d’un assistant à domicile, souvent féminin, pourrait un peu bousculer les habitudes quotidiennes d’une personne âgée surtout lorsqu’il s’agit d’un homme, mais ce qu’il faut comprendre c’est que les habitudes représentent un critère important à prendre en compte.

Des matériels en fonction de ses besoins

Les avantages psychologiques ne sont pas les seuls qui importent dans le concept du maintien à domicile. Une personne âgée est une personne qui arrive à un stade ou la sécurité devient l’un des critères les plus importants vue leur fragilité autant psychologique que physique. Avec un minimum d’aménagement du logement, des équipements adaptés à ses besoins faciliteront sa vie et la rendront plus sûre. En effet, il est tout à fait possible de rendre sa maison plus vivable tout en veillant à ce que le prestataire puisse garder son autonomie. D’ailleurs, il existe des fournisseurs d’équipements pour maintien à domicile comme IDF Medical adaptés aux capacités physiques d’une personne âgée. Déambulateur, rehausseurs, fauteuils roulants ainsi que plusieurs autres matériels peuvent rendre la vie d’une personne âgée moins compliquée en évitant les risques de chutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*