Entreprises Idf » Travaux » Sur quel support utiliser une chape autonivelante ?

Sur quel support utiliser une chape autonivelante ?

La chape est une couche de mortier à base de liant hydraulique comme le ciment. Elle permet l’aplanissement des surfaces et des sols porteurs d’un bâtiment. Parmi les différents types de chapes utilisés en BTP, la chape autonivelante, aussi appelée chape autolissante, est très prisée dans les chantiers de gros œuvre, car elle ne nécessite pas de lissage après l’application. Elle fait partie de la famille des chapes liquides ou fluides.

Les différents types de chape autonivelante

Il existe trois types de chape autonivelante sur le marché, selon leur composition et leurs performances.

– La chape CAS est un mélange de sulfates et de ciment. Elle se caractérise par son excellente conductivité thermique et son bon rendement, garantissant ainsi une isolation acoustique et thermique.

– Le deuxième type de chape autonivelante disponible sur le marché est le ciment. C’est la plus basique et la moins chère des chapes autonivelantes. Composée principalement de ciment, elle est généralement utilisée pour les hangars, les magasins, les grandes surfaces commerciales, les garages, les parkings, les caves et les garages.

– Chape autonivelante composée d’anhydrite synthétique : ce type de chape prévient le risque d’infiltration. De ce fait, elle est largement utilisée dans les habitations, où il est nécessaire d’obtenir un excellent résultat esthétique. Elle est également appréciée pour son excellente conductivité thermique.

Pourquoi utiliser une chape autonivelante ?

La chape autonivelante assure la perfection des finitions, notamment lors des travaux de revêtement de sol. Son rôle est de préparer le sol, tout en évitant les tâches chronographes liées au lissage et au dressage de celui-ci. Grâce à cette préparation, on peut aplanir facilement la surface à travailler et avoir un rendu uniforme. Après quoi, la chape peut être recouverte avec tous les matériaux, allant des carreaux aux pierres, en passant par le bois. En effet, on l’utilise surtout pour servir d’intermédiaire entre la dalle et le revêtement. Et si la chape autonivelante est aussi appréciée par les professionnels depuis ce temps, c’est qu’elle présente de nombreux atouts dont voici les principaux :

– Gain de temps en termes de mise en œuvre : un simple coulage et un étalage suffiront, pas besoin de travaux de lissage ;

– Permet un nivelage parfait de la surface ;

– Excellente résistance à l’humidité ;

– Idéale dans le cas d’un chauffage par le sol : elle peut venir parfaitement enrober les différents tuyaux du système. Par ailleurs, sa faible épaisseur permet une excellente diffusion de la chaleur.

Chape autonivelante : les supports compatibles

La chape autonivelante s’applique généralement sur les supports suivants :

– Supports en maçonnerie,

– Planchers béton,

– Dallages sur terre-plein,

– Panneaux en bois ou dérivés du bois,

– Chapes asphaltes,

– Anciens revêtements non-compressibles tels que les dalles thermoplastiques, le PVC homogène et les carrelages.

Avant de se lancer, il faut toujours vérifier la capacité portante des supports. Le poids du ravoirage éventuel, celui de la chape et celui du revêtement (colle comprise) doivent être pris en compte. D’où l’intérêt de confier la pose de chapes à des experts en la matière tels que l’équipe de l’entreprise DO MI SOL près de Saint-Denis.

Chape autonivelante : les revêtements adaptés

La chape autonivelante a également l’avantage d’être compatible avec presque tous les types de sols, ce qui la différencie aux chapes traditionnelles. Les revêtements compatibles avec ce type de chape sont :

– Carrelage collé ;

– Textile perméable ou imperméable ;

– Revêtement plastique ;

– Parquet traditionnel ;

– Parquet flottant ;

– Parquet collé ;

– Peinture de sol ;

– Revêtement coulé à base de résine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*