Entreprises Idf » Industrie » Les différents types de recyclage

Les différents types de recyclage

Avec l’entassement du déchet et leur longue durée de dégradation, plusieurs méthodes ont été déployées pour préserver l’environnement. Dans le cadre de la réduction des déchets, ils sont plutôt triés selon leurs catégories et recyclés pour la fabrication de nouveaux produits.

Le recyclage des matières plastiques

À la fois légères et faciles à utiliser, les matières en plastique sont incontournables dans notre quotidien. Elles sont, pourtant, utilisées pendant une courte période, mais une fois jetées, elles ne se dégradent pas facilement. Ainsi, des mesures restrictives ont été imposées pour limiter la consommation de plastique. Entre temps, certains ont choisi d’opter pour le recyclage pour une utilisation optimale. Pour ce faire, les manufactures ont marqué un logo triangulaire indiquant leur niveau de recyclage.

En effet, certains plastiques comme les pots de yaourt et les sacs en plastique ne sont pas rentables en matière de recyclage, car les quantités de matières qui les composent sont très faibles. Par contre, le recyclage des récipients opaques comme les bouteilles de lait et des flacons transparents comme la bouteille d’eau est à la fois économique et bénéfique.

Classés dans le sigle du PEHD ou polyéthylène haute densité, les plastiques opaques sont solides et résistant aux produits chimiques ainsi  qu’aux autres chocs. Tandis que les plastiques transparents sont classés dans les polyéthylènes téréphtalates ou PET. Ils sont à la fois légers, imperméables à l’eau et aux gaz, mais également robustes.

Pour procéder au recyclage, une collecte d’un grand nombre de bouteilles est requise. Vous pouvez louer une benne pour faciliter la collecte et le traitement des déchets. Après avoir recueilli les plastiques, les PET sont broyés en paillette, lavés et détachés de leurs étiquettes. Ensuite, ils sont soumis à une forte température pour un assemblage homogène.

Ce composant peut être inséré dans la fabrication de nouvelles bouteilles ou exploité dans la fabrication des fibres polyesters, dont les tissus, les tapis, mais aussi les cotons synthétiques. Quant aux PEHD, le processus de recyclage est presque pareil au PET, mais ils peuvent se décliner en arrosoir, en chaise ou encore en tuyau de canalisation.

Le recyclage des papiers et carton

Les papiers, les briques de jus de fruits et les cartons sont aussi en masse dans les compositions des déchets. Heureusement qu’ils sont parfaitement recyclables. Pour ce faire, ils sont broyés et plongés dans une grande cuve pour retirer les impuretés, dont les agrafes, la colle, etc. Après le broyage, on extrait les encres et l’eau contenues dans les pâtes. Puis, elles sont modulables en nouveaux papiers, nouveaux cartons ou encore en papier toilettes et papier cadeau.

Le recyclage des matières métalliques

Comme le fer forgé, les canettes et les boîtes de conserve peuvent se détourner en plusieurs aspects. Les aciers sont largement exploités dans la fabrication des appareils ménagers et des pièces automobiles ou encore des nouvelles boîtes de conserve. L’aluminium, quant à lui, est utilisé dans la confection des barquettes, des pièces automobiles, des ustensiles de cuisine et des fenêtres. Les étapes de recyclage sont le broyage, le nettoyage thermique, la fusion dans un four de 1600°C et la transformation.

Le recyclage du verre

Les emballages en verre sont très appréciés pour servir et conserver les aliments. Il est résistant à la chaleur et aux gaz et préserve la qualité de la nourriture. De plus, il est presque intact et sans usure après l’utilisation. Cette caractéristique lui confère une seconde vie très particulière dont la fabrication de bouteilles, flacons et bocaux. Pour cela, commencez par réunir un tas de verres dans les déchets.

Comme il est tranchant et difficile à travailler, il est primordial de faire appel à un service de location de bennes pour vous aider dans la collecte et le travail de recyclage. Une fois collectés, les emballages en verre sont triés et détachés des bouchons et des autres accessoires. Ils sont ensuite broyés pour obtenir un calcin. Soumis à une très haute température, à raison de 1400°C, le calcin va être fondu et mélangé avec d’autres composants comme la silice et la soude, les colorants et les calcaires. Ces composants empêchent la cristallisation des verres afin d’obtenir une matière étanche et solide. Ainsi, la pâte fusionnée sera soufflée et refroidie pour donner de nouveaux produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*