Entreprises Idf » Loisirs » Aides aux vacances pour personnes handicapées : comment ça marche ?vacances personnes handicapées

Aides aux vacances pour personnes handicapées : comment ça marche ?

Voyager avec un handicap peut être difficile et stressant. En effet, il a été constaté que deux tiers des voyageurs handicapés rencontrent des difficultés lors de leurs déplacements. Pour y pallier, différentes aides sont allouées à ces personnes pour qu’elles puissent planifier des voyages immersifs et sans stress. Effectivement, en plus des aides à la vie pratique et quotidienne, il y a aussi différentes aides aux vacances. Cela, parce que les loisirs sont considérés comme un besoin essentiel pour le bien-être et pour la santé. Cet article vous éclaire sur le sujet.

Les aides aux vacances proposées par la Maison Départementale des Personnes Handicapées

Destiné spécialement pour ceux qui bénéficient de l’Allocation d’Éducation d’Enfant Handicapé (AEEH) ou de la prestation de compensation du handicap (PCH), ce financement prend en charge les surcoûts liés au handicap. Ce service d’aide aux vacances concerne plusieurs dispositions notamment le recours à une tierce personne, les dépenses liés aux transports et les frais divers liés au handicap. Généralement, ils sont tous déjà inclus dans le PCH, sauf les frais divers. À savoir que les personnes handicapées qui bénéficient de l’AEEH ont la possibilité de demander une allocation supplémentaire à cette aide aux vacances.

Pour ceux qui ne reçoivent pas une aide particulière, ils peuvent demander une allocation ponctuelle à la Maison Départementale des Personnes Handicapées ou MDPH. En effet, cet établissement dispose d’un fonds spécial prévu à cet effet. Pour le recevoir, il suffit d’envoyer une demande par courrier à sa MDPH. Dans ce dossier, il faut préciser le coût et la nature du projet de vacances. À noter seulement que pour le processus d’octroi des aides aux vacances au MDPH est souvent long. Ainsi, il convient d’envoyer sa demande au moins 6 mois à l’avance.

Les aides aux vacances de l’AFM-Téléthon

L’association AFM-Téléthon, un organisme qui soutient les personnes atteintes des maladies rares, propose aussi un soutien financier aux personnes handicapées. Cette aide aux loisirs et aux vacances est proposée sous-forme de chèque-vacance. Elle peut être utilisée dans tous les établissements acceptant ce type de chèque, qui est en passant au nombre de 135 000 en France.

Pour en bénéficier, il faut remplir les conditions suivantes :

  • Percevoir un revenu non-imposable ;
  • Souffrir d’une maladie neuromusculaire.

Il faut savoir que chaque personne a droit à cette aide vacance pour changer d’environnement une fois par an. Elle peut demander l’allocution dès le début de l’année jusqu’au mois de juin. Pour ce faire, il suffit de se procurer la demande d’inscription à la délégation de l’association ou au Service Régional. À noter que toutes les personnes handicapées peuvent profiter de cette aide, qu’elles soient mineures ou majeures.

Les aides aux vacances des collectivités territoriales

Les personnes atteintes d’un handicap peuvent aussi demander des aides aux vacances auprès des services sociaux des Conseils Généraux et Régionaux. En effet, ces derniers proposent un accompagnement financier pour les vacances. Il se présente aussi sous forme de chèque-vacances et pour le recevoir, il faut en faire la demande à l’Agence Nationale des Chèques Vacances ou ANCV.

Pour recevoir ce soutien financier, la personne doit remplir les critères suivants :

  • Être atteinte d’un handicap moteur ;
  • Être domiciliée dans le territoire français ;
  • Justifier d’une faible ressource.

À noter seulement que ces aides sont octroyées sous certaines conditions. La première concerne la durée du séjour. Celle-ci devra être comprise entre 2 et 22 jours consécutifs. Le second concerne la destination. Les vacances doivent être effectuées en France. Cependant, la personne peut demander à séjourner dans une structure agréée par l’ANCV dans les autres pays de l’Union Européenne. Enfin, il faut payer une participation de 30 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*