Entreprises Idf » Auto moto » Contrôle technique chez Autovision : combien ça coûte ?Contrôle technique chez Autovision : combien ça coûte ?

Contrôle technique chez Autovision : combien ça coûte ?

Le contrôle technique est obligatoire pour tous les automobiles de moins de 3,5 tonnes. C’est un examen qui doit être effectué tous les deux ans, avant la quatrième année de votre véhicule. Mais comment se passe-t-il exactement et quel est son coût total ?

Différents points de contrôle techniques

Pour pouvoir circuler en toute sécurité sur la voie publique, le gouvernement français impose un contrôle technique pour toutes les voitures en circulation. Celui-ci doit être effectué par des centres de contrôle technique agréé tels que JC TECHNIQUE, à Montesson. Cet expert, faisant partie du réseau de contrôle d’Autovision, procède à la vérification approfondie du fonctionnement technique de tous les équipements de la voiture et la mise en conformité des systèmes de sécurité.

Le contrôle a pour rôle de déceler les défaillances susceptibles de mettre en danger la vie de tous les usagers de la route.

1- Les automobiles concernées

Toutes les voitures doivent passer par cet examen (véhicules particuliers, utilitaires, camping-car et voitures de collection) :

– Pour les voitures particulières (VP) : citadine, véhicule tout-terrain, monospace etc. Quel que ce soit le type de motorisation de votre voiture (diesel, essence, électrique, GPL ou hybride) celui-ci est soumis à l’obligation pour ce contrôle.

– Pour les voitures utilitaires (CTTE) : les voitures à 2 et 3 places (fourgonnettes) ainsi que les véhicules de société.

– Pour les Camping-Car et camionnettes : véhicules de moins de 3,5 tonnes, ces deux modèles de voitures sont aussi soumis à la visite technique.

– Les voitures de collection et les véhicules d’époque : les voitures de plus de 30 ans ayant un certificat d’immatriculation avec mention « véhicule de collection ».

2- Les autres types de véhicules :

  • Véhicules de dépannage, 
  • Voitures de transport sanitaire,
  • Véhicules d’auto-école,
  • VTC, taxi,
  • Véhicules touristiques,
  • Voitures de transport public (moins de 10 places).

3- Les 133 points de contrôle

Le contrôle technique se porte sur 133 points répartis en 10 catégories :

  • Identification du véhicule ;
  • Direction ;
  • Visibilité ;
  • Équipements de freinage ;
  • Équipements : ceintures de sécurité, sièges, klaxon ;
  • Organes mécaniques ;
  • Signalisation, éclairage : feux, équipements électriques, dispositifs réfléchissants ;
  • Carrosserie et structure : Châssis et accessoires du châssis ;
  • Liaison au sol : Essieux, roues, pneus, suspension ;
  • Nuisances sonores et pollutions (impact environnemental).

NB : il y a des points de contrôle supplémentaires pour les automobiles spécifiques comme les véhicules de dépannage, les VTC, les ambulances, les auto-écoles, les taxis, les VSL…

Tarification pour le réseau de contrôle Autovision

Prix du contrôle technique

Le prix pour un examen technique est libre en France. Chaque centre de contrôle peut fixer ses propres tarifications.

Par exemple, pour Autovision, le prix des vérifications sont fixés comme suit :

  • Véhicule Particulier Essence et Gazole : 88 euros,
  • Véhicule Utilitaire et 4X4 : 103 euros,
  • Véhicule Gaz GPL Hybride et Électrique : 109 euros,
  • Contrôle volontaire partiel : 45 euros,
  • Visite complémentaire Essence et Gazole (pollution) : 35 euros,

Prix de la contre visite :

Si le contrôleur constate des défaillances techniques sur l’automobile, le propriétaire sera obligé de les corriger dans un délai de deux mois à compter de la date de l’examen.

  • Contre-visite Véhicule Particulier : 25 euros,
  • Contre-visite Véhicule Utilitaire et 4X4 : 35 euros,
  • Contre-visite complémentaire Essence et Gazole (pollution) : 35 euros.

Résultats du contrôle :

  • Favorable,
  • Défavorable,
  • Abouti à une contre-visite,
  • Entraîne une interdiction de circuler après minuit.

Procès-verbal :

Une fois que la voiture est validée, un procès-verbal de contrôle technique est remis par le contrôleur. Une vignette bleue est alors collée sur le pare-brise.

Sanctions encourues :

Les propriétaires des véhicules ayant omis de se présenter à un contrôle technique, ou ceux qui ne présentent pas une preuve de leur passage à ce contrôle, sont sanctionnés par :

  • Une contravention de classe IV : amende forfaitaire de 135 euros ;
  • La confiscation du certificat d’immatriculation.

NB : d’autres sanctions sont prévues par le code de la route dans le cas d’utilisation d’une voiture en « mauvais état » (Article R323-1).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*