Entreprises Idf » Travaux » Quelles sont les difficultés des travaux de terrassement ?travaux de terrassement

Quelles sont les difficultés des travaux de terrassement ?


Le terrassement est l’étape primordiale de tous les travaux de construction immobilière ou d’aménagement extérieur. Il peut commencer après le règlement des formalités auprès de l’administration foncière. L’ouverture du chantier est également conditionnée par l’acquisition d’une autorisation municipale. Nombreuses sont les difficultés rencontrées en cours d’exécution des travaux de terrassement. Cependant, nous ne manquerons pas de relater les plus pertinentes d’entre elles.

1 – Les couches rudes

Le terrassement est un travail de réajustement et de nivellement du profil d’un terrain afin qu’il soit prêt à bâtir. L’atteinte de cet objectif nécessite plusieurs actions de déblais et de remblais. Il faut savoir que ces opérations ne sont pas toujours évidentes. En effet, il arrive parfois que la couche souterraine soit difficile à excaver. Ce problème peut être lié à la concentration de gravats ou la présence d’une couche épaisse de granite. Ces difficultés sont résolues par l’extraction des matériaux et des blocs de terre à l’aide d’engins appropriés comme le bulldozer ou la décapeuse. Nulle crainte à avoir pour les couches rudes, il est nécessaire d’utiliser une aspiratrice excavatrice. Pour garantir sa qualité, elle doit être sélectionnée par un professionnel de la location de matériels de travaux publics.

2 – La présence d’eau

Dans certains chantiers situés au niveau des plaines, la présence d’eau se confirme au fur et à mesure de l’excavation. Le problème devient sérieux lorsque la présence d’eau est abondante. Afin de remédier à un souci de stagnation d’eau, une aspiration du liquide est nécessaire. Toutefois, dans le cas où il s’agit d’une source d’eau, les ingénieurs mettent au point un système d’évacuation par canalisation en utilisant des tuyaux en PVC ou en cuivre. L’eau ainsi récupérée peut être utilisée au profit du chantier. En outre, la pose d’un film géotextile est une solution adéquate afin que l’humidité n’affecte pas l’infrastructure ou la fondation du futur bâtiment.

3 – Les arrêts involontaires du chantier

Les travaux de terrassement font rarement l’objet de découvertes inédites. Si ce cas se présente, le responsable se retrouve dans l’obligation d’en informer la commune dédiée. En pratique, il peut s’agir de la découverte d’un cadavre, ou d’un monument historique. L’exemple le plus concret est la découverte de plusieurs sarcophages pharaoniques durant des travaux de terrassement. Quel que soit le cas, le chantier est saisi par la gendarmerie (en cas de meurtre) ou par le service archéologique de la commune (si c’est une découverte historique). De ce fait, celui-ci sera momentanément interrompu jusqu’à la clôture de l’enquête.

Par ailleurs, il faut savoir que si les investigations effectuées concluent qu’il s’agit d’un site historique, le chantier sera définitivement interrompu et fera l’objet d’une expropriation pour cause d’utilité publique. Évidemment, l’indemnisation du propriétaire est prévue par l’administration.

4 – Le nettoyage du chantier

Afin qu’un terrain soit prêt à bâtir, il ne doit comporter aucun groupement de déchet. Le nettoyage d’un chantier terrassé n’est pas une chose aisée. En effet, le niveau de difficulté du processus de débarras des divers déchets augmente selon l’envergure du chantier en question. Cette étape de nettoyage commence impérativement par le triage des différents déchets ressortis lors des précédents travaux de terrassement.

Le terrassement d’un terrain occasionne le regroupement de différents déchets. Il requiert également une gestion optimale des déchets. L’objectif est d’éviter la pollution permanente du chantier. Il s’agit d’un engagement écologique en faveur de la protection de l’environnement. Ainsi, il faut regrouper les déchets de même nature comme les déchets verts, les déchets organiques, les minéraux réutilisables (cailloux, granites), les ferrailles et les terres. Ces détritus transformables sont confiés à des entreprises de recyclage. Les surplus de terre et de gravats sont destinés à la déchetterie. Selon le besoin du voisinage, ces derniers peuvent également servir de remblai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*